Anuncivay | San Fernando | Maó

Hevresac naît d’un anglicisme menorquin du 18me siècle.

Il naît d’une éthymologie coloriste rendant hommage à l’historique cosmopolitisme de Maó puisque Hevresac provient d’un mot allemand Hafersack, un sac de jute utilisé par les paysans pour garder et transporter l’avoine. Puis le Hafersack allemand deviendra le Havresac français qui à son tour passera à anglais et plus tard au menorquin avec sa propre signification; celle d’un sac de voyage puis un sac plein d’expériences et de sensations… pour nous.

Hevresac fut également la résidence familiale du capitaine, commerçant et corsaire Joan Roca i Vinent qui réalisa un considerable travail de documentation pour el Diari de Mahó (entre 1776 et 1826) en y détaillant l’activité portuaire et mercantile du port, en passant par la méteorologie de l’île, les événements politiques et socio-culturels sans compter une infinité d’anecdotes; l’ensemble représentant l’unique source d’informations rapportées sur Minorque lorsque celle ci se trouva successivent sous la coupe de différentes puissances étrangères.

Hevresac, au beau milieu du Maó historique, construit sous souveraineté espagnole et cependant marqué d’une identité locale forte et d’un esprit entrepreneur hérités des influences britanniques et cosmopolites. C’est le Maó de l’Arsenal, du chantier naval, des armateurs, des commerçants et des corsaires ainsi que des ouvriers, artisans et charpentiers. Nous parlons aussi du Maó des Arts, de l’opéra et du catalan littéraire. Maó, une ville moderne d’Europe.

 

All rights reserved Salient.